QUEL CIMENT POUR QUEL USAGE ?

Un mur de parpaing à monter ? Un conduit de cheminée à construire ? Un poteau à sceller ? Aucun doute, vous allez devoir utiliser du ciment ! Avant de vous lancer, il est essentiel de savoir choisir le produit adapté à votre projet. Petit repérage… 

Composé de calcaire (à 80 %) et d’argile (à 20 %), le ciment est l’une des matières les plus utilisées par l’homme.
Il est fabriqué en chauffant ce mélange à une température de l’ordre de 1 500°C, puis en réduisant en poudre très fine les nodules obtenus, appelés clinker. Pur, en mortier (avec de la chaux, du sable et de l’eau) ou en béton (avec du gravier et de l’eau), le ciment est vraiment un incontournable !

QUATRE TYPES DE CIMENTS

  • Les ciments gris
    > Ce sont les plus répandus et les plus utilisés pour fabriquer du mortier et du béton.mur
    > Utilisez-les pour vos travaux de gros oeuvre et de maçonnerie : réalisation d’une chape, jointoiement de pierres, pose de briques et de parpaings, enduits de façade…
    Ne pas maçonner à une température < 5°C.
    LE SAVIEZ-VOUS ? Certains ciments gris ont des caractéristiques de résistance spécifiques qui permettent de les utiliser par exemple en zone humide ou froide ou pour des travaux souterrains.
  • Les ciments blancs
    > Ils sont obtenus après un tri (on retire les composants ferreux gris) et l’ajout d’argile blanche (kaolin). Ils sont dotés des mêmes propriétés mécaniques que les ciments gris (résistance, durabilité), peuvent être teintés et sont appréciés pour leur aspect esthétique.
    > Utilisez-les pour le jointoiement de pierres, la pose de carrelage, les mortiers apparents ou la réalisation de seuils de portes et d’appuis de fenêtres.
  • Les ciments réfractaires
    > Également nommés ciments alumineux, ils sont composés d’oxyde d’aluminium, élément qui leur confère une résistance aux très hautes températures (> à 1 000°C). Ils entrent dans la composition du béton et du mortier réfractaire.
    > Utilisez-les pour des réalisations soumises au feu ou à de hautes températures : cheminées, barbecues, fours à bois...
  • Les ciments à prise rapide
    > Obtenus par cuisson d’un calcaire argileux à température moins élevée (de 1 000 à 1 200°C) que les ciments classiques, ils sont également nommés ciments prompts : ils “prennent” très rapidement.
    > Utilisez-les pour sceller rapidement des éléments, boucher des trous, restaurer des façades et moulures, et même, le cas échéant, travailler en milieu humide.


DÉCODAGE DU SAC !

Les sacs de ciment, en général de 25 ou 35 kg, sont riches en informations. Décryptage...

  • Les lettres CEM

Suivies d’un chiffre de I à V, elles donnent des informations sur les ciments courants.
Par exemple, CEM I désigne un ciment Portland, CEM III un ciment de haut fourneau et CEM V un ciment composé.

  • Autres lettres…

D’autres lettres indiquent la proportion d’éléments dans le ciment : D concerne par exemple la fumée de silice, P la pouzzolane naturelle, T le schiste calciné…

  • La résistance

La résistance mécanique des ciments est exprimée en N/mm2 (N pour Newton). Les lettres N (pour normal) et R (pour rapide) indiquent quant à elles la résistance mécanique à court terme.

Vérifiez la présence du marquage CE sur le sac, c’est un gage de qualité.