Savoir choisir vos menuiseries extérieures

Pour optimiser l’isolation de votre maison, rien de tel que des menuiseries extérieures performantes. Mais comment se repérer entre les matériaux disponibles et les normes à connaître ? TOUT FAIRE MATÉRIAUX vous aide à choisir...

QUELS SONT LES ATOUTS DES DIFFÉRENTS MATÉRIAUX ?menuiserieexterieure

  • Le bois : avec les progrès réalisés par les fabricants, l’entretien a été réduit au minimum. Optez pour un bois prétraité IFH (Insecticide, Fongicide et Hydrofuge) avec le label FSC – pour Forest Stewardship Council – garant d’une exploitation raisonnée.
  • L’aluminium : très solide, résistant, ne rouille pas, disponible avec des profilés très fins et dans un large choix de coloris. Moins isolant que le bois ou PVC mais la généralisation des systèmes à rupture de pont thermique a permis de réduire cet écart.
  • Le PVC : très isolant et résistant aux intempéries, sans entretien, disponible dans de nombreuses formes et offrant un excellent rapport qualité/prix, c’est devenu le matériau le plus utilisé. En plus il est recyclable.

 

CHOISIR EN FONCTION DE VOTRE PROJET

  • Baies vitrées : pour les baies vitrées coulissantes et les larges ouvertures, l’aluminium est le matériau le plus adapté, le bois constituant une alternative. Il existe aussi des baies mixtes bois-alu.
  • Ouvertures de taille standard : vous pouvez choisir aussi bien le bois que le PVC, en fonction de critères essentiellement esthétiques et budgétaires.
  • Portes de garage : vous avez le choix entre le bois et le PVC.
  • Zones ayant une météo extrême : dans les lieux très exposés à la pluie ou en bord de mer, nous recommandons le PVC. Là où il fait très froid, le bois sera le matériau le plus indiqué.

 

INTÉRESSEZ-VOUS À LA QUALITÉ DU VITRAGE !

  • Le double vitrage : pré-requis minimal, il est composé de deux vitrages en général de 4 mm d’épaisseur espacés par une lame de gaz argon de 16 mm. On parle alors de vitrage ‘4/16/4’.fenetre
  • Le double vitrage à isolation renforcée : une couche d’oxydes métalliques recouvre l’une des vitres, pour une isolation encore plus performante.
  • Le triple vitrage : trois vitres sont séparées par deux lames de gaz inerte (argon ou krypton) ce qui augmente sensiblement le pouvoir isolant du vitrage.
  • L’isolation acoustique : deux systèmes sont privilégiés, le double vitrage asymétrique, avec une vitre extérieure plus épaisse, et le double vitrage feuilleté, qui intègre une résine acoustique.

 

LE SAVIEZ-VOUS ? Pour connaître la performance thermique du vitrage, regardez son coefficient Ug, exprimé en W/m².K. Plus le chiffre est petit, plus la fenêtre est performante.
Pour le triple vitrage, le coefficient Ug est de l’ordre de 0,5 à 0,8 W/m².K.

DES NORMES DÉCODÉES POUR FAIRE LES BONS CHOIX

  • Le classement AEV : il évalue la perméabilité à l’air, l’étanchéité à la pluie et la résistance au vent. Plus le chiffre (1, 2, 3) est élevé, plus la performance est grande.
  • Les labels Acotherm et Cekal : le premier classe les menuiseries en fonction de leurs performances acoustiques et thermiques, le second évalue la performance des vitrages.
  • Le coefficient Uw : il indique le niveau d’isolation de l’ensemble vitrage + ouvrant + dormant. Plus le chiffre est petit, plus l’ouverture est isolante. Privilégiez les menuiseries au coefficient inférieur ou égal à 1,4.