Chauffage : choisissez la performanceRadiateur

Pour contenir la hausse constante du prix des énergies, le choix de votre système de chauffage est déterminant, tant en construction qu’en rénovation. Bonne nouvelle, les innovations techniques récentes permettent de profiter aujourd’hui de systèmes alliant confort d’usage au quotidien et limitation de la facture. Les Pompes à Chaleur (PAC) sont toujours plus performantes, à l’instar des chaudières à condensation, tandis que les chaudières et poêles à bois, qui jouent la carte du design, rencontrent un vrai succès. 

Les pompes à chaleur : elles captent les calories extérieures etles transforment en chaleur pour alimenter votre maison via un circuit de diffusion, par air soufflé, via un plancher chauffant, un réseau de radiateurs ou des ventilo-convecteurs. Les deux systèmes à privilégier pour leur rapport investissement/performances sont :

  • La PAC aérothermique air/eau : récupère les calories présentesdans l’air, pour chauffer l’habitat l’hiver et le rafraîchir l’été.
  • La PAC géothermique : capte la chaleur à une profondeur plus oumoins élevée ou dans une nappe phréatique. Il s’agit d’une solution très efficace mais plus coûteuse, notamment dans le cas de forages verticaux, et nécessitant de lourds travaux pour le captage horizontal.

Notre conseil : Le rendement d’une PAC air/eau est lié aux conditions climatiques. Dans les régions froides, il faudra compléter votre PAC par un système de chauffage d’appoint.

Les chaudières à condensation : ces chaudières nouvelle génération répondent également aux exigences de la RT 2012.
Dotées d’un échangeur, elles récupèrent l’énergie présente dans la vapeur d’eau et dans les gaz de combustion. Plus propres, elles limitent les rejets de gaz carbonique tout en assurant une réduction de 15 à 20 % des consommations d’énergie par rapport aux chaudières traditionnelles.

Notre conseil : Ces chaudières s’adaptent à tous les combustibles fossiles, fioul, gaz butane ou propane. Selon le mode d’approvisionnement, une cuve de stockage pourra être nécessaire.

Les chaudières et poêles à bois : le bois, matériau renouvelable par excellence, est aussi l’énergie la moins chère. Les chaudières et poêles, toujours plus performants, peuvent être éligibles à la RT 2012 selon les spécificités de votre logement. Une chaudière pourra alimenter un circuit de chauffage central et un ballon d’eau chaude. La zone de chauffage des poêles est plus limitée, mais des systèmes de récupération et de
distribution d’air chaud permettent une répartition dans plusieurs pièces. Deux systèmes d’alimentation dominent :

  • Les bûches traditionnelles : leur rendement est élevé pour un investissement raisonnable, mais vous devrez alimenter régulièrement la chaudière et, bien sûr, avoir toujours un stock de bois suffisant.
  • Les granulés ou pellets : ce système demande un investissement de départ plus important (nécessité d’un silo de stockage des granulés de bois pour l’alimentation en continu de l’appareil),
    mais il est très efficace, simple d’utilisation, et économique au quotidien.

Notre conseil : Choisissez des appareils à haut rendement, qui restituent le maximum d’énergie consommée. Pour un poêle, un rendement de 85 % est excellent, une chaudière à granulés peu aller jusqu’à plus de 90% d’énergie restituée.

LE SAVIEZ-VOUS ? Pour choisir la puissance de votre poêle ou votre chaudière bois, mesurez le volume à chauffer et comptez une puissance de 40 W par m3 pour un logement bien isolé.

A RETENIR
Crédit d’impôt, c’est possible !
En 2016, les systèmes de chauffage restent éligibles au crédit d’impôt, à condition qu’ils respectent des niveaux de performance minimum. Renseignez-vous dans votre négoce.