Les 5 étapes clés

Le terrain est acquis, l’entreprise choisie ? Les travaux peuvent enfin commencer !
Pas de panique : pour vous aider à bien vous repérer, Tout Faire Matériaux vous présente ici les principales étapes de la construction.

  • ÉTAPE 1 : TERRASSEMENT

Après le piquetage du terrain, qui permet de le délimiter précisément et de positionner la maison, démarre le terrassement. Il prévoit le nivellement du terrain et la réalisation des fouilles de fondation. À cette étape, sont également assurées les tranchées de drainage, pour évacuer l’eau du sol et prévenir tout risque d’infiltration, et toutes les tranchées liées aux divers raccordements (eau pluviale, réseaux d’eau et d’électricité...).

  • ÉTAPE 2 : FONDATIONS

Superficielles, semi-profondes ou profondes, les fondations doivent être adaptées techniquement au type de sol. Leur réalisation implique la mise en place du béton de propreté et de la semelle, en utilisant la technique du ferraillage ou du béton. Ensuite, on élève le mur de soubassement, en parpaing ou en béton, et on réalise les éléments d’étanchéité, le drainage et le remblai. Bien penser à mettre en place les réservations et leur étanchéité. Enfin, sur sol plat, on réalise le hérisson et son étanchéité.

  • ÉTAPE 3 : BÂTI ET CHARPENTE

Sur terre-plein, on procède au ferraillage et au coulage de la dalle, et sur vide sanitaire, on met en place la structure du plancher. Ensuite, c’est l’étape de l’élévation des murs, de la pose des chaînages (rampants, pignons), des linteaux et des coffres de linteaux, puis des fermes, des chevrons et des pannes.

  • ÉTAPE 4 : COUVERTURE

On place le film d’étanchéité, puis le contre-chevronnage, les liteaux et enfin la couverture. Bien penser à obturer les différentes ouvertures prévues afin de mettre l’ensemble (fenêtres, sorties et entrées du chauffage, ventilation) hors d’eau.

  • ÉTAPE 5 : MENUISERIES ET HORS D’AIR

La construction s’achève par la réalisation de la maçonnerie des ouvertures, seuils et appuis de fenêtres. On place ensuite les portes et fenêtres en veillant à l’isolation. On met en place l’isolant et le parement (enduit, briques, pierres, bois), puis les gouttières, descentes et raccordements après avoir réalisé les débords de toit et leur habillage.

plan archi
La pose d’un bardage bois permet d’allier esthétique, étanchéité et isolation.

Sur fermes traditionnelles ou fermettes industrielles, le montage d’une toiture requiert un réel savoir-faire. Fermes et chevrons tissent une structure qui assure la stabilité du bâtiment ; les pannes, contre-chevrons, liteaux et voliges étant destinés à accueillir la couverture de tuiles. L’étanchéité est assurée par un film sous toiture. Il est aussi possible d’utiliser des panneaux sandwich qui permettront en prime d’améliorer l’isolation thermique.

La zinguerie est un élément important de l’étanchéité. Attention : le raccordement aux collecteurs et aux réservoirs d’eau de pluie devra être prévu dès la conception de votre projet.

Le mode de construction (traditionnel, en bois, sur terre-plein ou vide sanitaire…) varie en fonction du projet. Mais dans tous les cas, votre bâtiment devra atteindre des performances conformes à la réglementation thermique en vigueur. Voir conseil Isoler votre maison

Le choix des ouvertures est un point crucial, car leur impact sur la qualité de l’isolation est important. Vous devrez donc étudier avec soin les matériaux et les performances des modèles, et leur pose devra garantir une
étanchéité absolue.